Nos actions

I – La Francophonie économique

L’AIRF propose un cycle de formation relatif au « marketing territorial » associant une phase de sensibilisation des élus et une phase de formation du personnel des collectivités territoriales. L’objectif est de permettre aux Régions de mettre en avant leurs potentialités sur le plan économique et de renforcer l’attractivité de leurs territoires à travers la mise en place d’un marketing territorial ciblé, à même d’assurer une vraie compétitivité sur le plan économique.

L’AIRF s’associe chaque année à des rencontres économiques, salons et forums dans l’espace francophone qui permettent aux collectivités territoriales membres de promouvoir leur attractivité (atouts, vision prospective, projets en préparation) auprès d’investisseurs et d’entrepreneurs, et aux chefs d’entreprises francophones de rencontrer des décideurs et autorités locales et régionales ainsi que leurs homologues chefs d’entreprise avec lesquels s’associer ou bâtir des projets communs..


Des accords de partenariat entre l’AIRF et la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF) et entre l’AIRF et le Forum Francophone des Affaires (FFA) ont été signés pour renforcer leur collaboration et démultiplier les actions d’appui aux entreprises des différents acteurs territoriaux du développement économique africains et francophones. L’AIRF, en partenariat avec la CPCCAF, a ainsi organisé à Reims en juillet 2015 et à Dakar en décembre 2018, des Rencontres territoriales de la Francophonie Economiques pour proposer des solutions concrètes et réalistes aux objectifs nouvellement affichés de développement économique au sein de l’espace francophone.


L’AIRF invite ses Régions membres à organiser chaque année au moins une mission économique sous forme de délégations d’entreprises dans une autre Région membre, ceci afin de fortifier les échanges économiques, d’accélérer les opportunités de développement et de signer des accords entre les chambres consulaires. En 2020, cette mission se déroulera en Côte d’Ivoire, dans la Région Sud–Comoé, à l’occasion du Forum international sur l’Economie sociale et solidaire.

II - L’affirmation du rôle des Régions et la coopération inter-régionale et transfrontalière

Par l’organisation d’un séminaire annuel « Décentralisation et gouvernance », l’AIRF offre l’opportunité aux élus et aux cadres dirigeants des Régions francophones de mieux connaître les processus de décentralisation en cours au sein de l’espace francophone et d’aborder des problématiques de politiques publiques nouvelles. Ce séminaire permet également le partage d’expériences entre pairs et les échanges de bonnes pratiques, tout en confrontant les différentes réalités de fonctionnement des collectivités régionales de l’espace francophone.

L’AIRF propose un service d’Appui-Conseil, dispositif opérationnel alliant en 4 étapes complémentaires formation, ateliers et coaching individualisé, mis en place à la demande de ses membres pour que les cadres techniques soient en capacité de mieux répondre aux appels à projets des bailleurs de fonds internationaux et qu’ainsi les collectivités accroissent les cofinancements nécessaires à leurs projets et politiques publiques :

 • 1ère étape : Formation sur les « financements internationaux ». Cette formation, à destination des élus et des cadres techniques, animée par des experts francophones de haut niveau, a pour objectif d’aider les participants à identifier, selon leurs projets respectifs, les bailleurs de fonds internationaux les plus à même de cofinancer leurs projets de développement ou politiques publiques territoriales.

2ème étape : Atelier « Montage de projet ». Cet atelier s’adresse aux chefs de projets ayant déjà suivi la 1ère étape « Financements internationaux », qui souhaitent bénéficier du service des experts pour finaliser un projet prioritaire pour leur collectivité. Il s’agit d’un atelier d’écriture permettant un appui individuel tout en alliant les bénéfices des travaux de groupe restreint. 

3ème étape : L’AIRF soumet à ses experts, sur demande des Présidents des collectivités membres, leurs dossiers de réponse à un appel à projets (AAP) pour une analyse, des conseils et une aide au montage du projet avant soumission aux bailleurs, ce qui permet de préparer et déposer de manière efficace les dossiers. Le coût de l’expertise est pris en charge par l’AIRF. • 4ème étape : Atelier « Gestion de projets » : Cet atelier s’adresse aux chefs de projets chargés de la gestion des subventions attribuées à leur collectivité ou en attente de réponse d’un bailleur de fonds. L’objectif de cette formation est d’apprendre à gérer financièrement et contractuellement un contrat de subvention financé par la DG EuropeAid (Commission européenne) ou d’autres bailleurs de fonds internationaux.

L’AIRF effectue une veille sur les dispositifs financiers des bailleurs de fonds et diffuse périodiquement auprès de ses membres une lettre électronique d’information.

Un programme de stages a également été mis en place pour renforcer la mobilité des cadres administratifs et enrichir leur expérience professionnelle, le Programme de mobilité « 200 stages pour la régionalisation ». Ce programme propose aux cadres administratifs des Régions, des opportunités de stage en collectivité pour enrichir leur formation et leur parcours professionnel, au bénéfice de leur collectivité. Ce programme permet notamment aux Régions françaises d’accompagner des Régions avec lesquelles elles ne seraient pas ou plus en coopération.

III – La jeunesse, la formation et la culture

Deux thématiques ciblant la jeunesse francophone sont abordées avec les Régions membres :

 

  • La formation et l’insertion professionnelle des jeunes L’AIRF accueille chaque année au « Mondial des Métiers » à Lyon, des délégations francophones d’élus régionaux, de de formateurs et de responsables d’établissements de formation technique et professionnelle. Dans la continuité de ces accueils en France, l’association développe un programme inter-régional de soutien à la formation professionnelle des jeunes et à leur employabilité, dans les villes secondaires de plusieurs pays francophones (Côte d’Ivoire, Sénégal, Burkina-Faso, Niger, République du Congo, République démocratique du Congo). L’AIRF soutient par ailleurs la participation de jeunes francophones porteurs de projet à fort potentiel, à des évènements francophones internationaux correspondant à leur secteur d’emploi, en prenant en charge une partie de leurs frais d’inscription (exemple : Parcours numérique francophone initié par l’Office franco-québecois de la Jeunesse – OFQJ
  • Le développement culturel dans le respect des valeurs de la francophonie En partenariat avec ses collectivités territoriales membres, l’AIRF promeut plusieurs évènements francophones, tels que les Jeux de la Francophonie, le Festival du film documentaire francophone Dakar Court (Sénégal), la Journée internationale de la Francophonie et le Forum mondial de la langue française. L’AIRF entend faciliter l’émergence et la rencontre de jeunes artistes francophones identifiés par ses membres.

IV -Environnement, Eau, Energies

  • L’AIRF propose aux élus des collectivités membres des temps de sensibilisation et d’échanges sur les conséquences du changement climatique à l’échelle des territoires de l’espace francophone et les nécessaires adaptations des politiques publiques régionales pour y faire face et l’atténuer.
  • L’AIRF soutient ses collectivités membres dans le montage de projets et politiques publiques en matière d’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’énergie rurale décentralisée, ainsi qu’en matière de gestion des déchets et de préservation de l’environnement, ainsi que dans la recherche de financements pour leur concrétisation.

V – G5 SAHEL

  • L’AIRF compte en son sein une Commission géographique SAHEL qui regroupe l’ensemble des Régions du Niger, du Mali, du Burkina-Faso et de Mauritanie (il n’existe pas de collectivité territoriale autre que les communes au Tchad). Cette Commission s’est dotée d’une feuille de route qui priorise le renforcement de capacités des collectivités territoriales dans la mise en place de politiques publiques à impact rapide dans trois axes d’intervention spécifiques à cet espace fragilisé : l’insertion par l’activité économique, la production et la transformation des produits agricoles, l’accès à l’énergie.
  • L’AIRF s’emploie avec ses collectivités membres et les partenaires techniques et financiers de la communauté internationale à identifier, monter, financer et mettre en œuvre des projets à impacts rapides dans ces trois axes d’intervention : l’insertion par l’activité économique, la production et la transformation des produits agricoles, l’accès à l’énergie rurale décentralisée.